large-59Question : Quel est le statut d’une personne qui est mécontente si elle est touchée par une épreuve?
 
Réponse : 
 
Les gens se divisent en quatre niveaux face aux épreuves : 

Le premier niveau : le mécontentement, qui se manifeste de différentes sortes :

– la première sorte : par le cœur, comme le fait qu’il soit mécontent de son Seigneur, qu’il soit courroucé de ce qu’Allah lui a décrété.

Ceci est Haram (interdit), et cela peut amener à la mécréance.
 
Le Très-Haut a dit :

وَمِنَ النَّاسِ مَن يَعْبُدُ اللَّهَ عَلَى حَرْفٍ فَإِنْ أَصَابَهُ خَيْرٌ اطْمَأَنَّ بِهِ وَإِنْ أَصَابَتْهُ فِتْنَةٌ انقَلَبَ عَلَى وَجْهِهِ خَسِرَ الدُّنْيَا وَالآخِرَةَ
 « Il en est parmi les gens qui adore Allah avec hésitation. S’il lui arrive un bien, il s’en rassure, et s’il lui arrive une épreuve, il détourne son visage, perdant ainsi [le bien] d’ici-bas et de l’au-delà. » (Sourate 22 verset 11)
 

– la deuxième sorte : par la langue, comme le fait d’invoquer par le malheur, la calamité et ce qui y ressemble.

Et ceci est Haram. 
 
La troisième sorte : par le corps, comme le fait de se frapper les joues, de se déchirer les poches, de s’arracher les cheveux et ce qui y ressemble.

Et tout ceci est Haram et va à l’encontre de l’endurance obligatoire.

Le deuxième niveau : l’endurance, et c’est tel que l’a dit le poète : 
 

L’endurance a un gout amer comme son nom 
Mais son résultat, que le miel est plus bon !
 

Ainsi, la personne voit que cette chose (par laquelle il est éprouvé) lui est pénible, mais il la supporte tout en détestant qu’elle se produise.

Sa foi le protège du fait d’être mécontent. 

Ainsi, le fait que cette épreuve se produise ou pas n’est pas pareil pour lui. 


Ceci est obligatoire, car Allah le Très-Haut a ordonné de faire preuve de patience lorsqu’Il a dit :

وَاصْبِرُواْ إِنَّ اللّهَ مَعَ الصَّابِرِينَ
« Et soyez endurants, car Allah est avec les endurants. » (Sourate 8 verset 46)
 

Le troisième niveau : l’acceptation


large-5Et c’est le fait que la personne accepte l’épreuve de tel sorte que le fait que cette épreuve se produise ou pas est identique pour lui, il ne lui est pas pénible qu’elle se produise, ni de la supporter. 

Ceci est conseillé (celui qui le fait est récompensé, celui qui le délaisse ne commet pas de péché), non pas obligatoire selon l’avis le plus juste. 

La différence entre ce niveau et le niveau précédent est évident, car dans ce cas, le fait que l’épreuve se produise ou pas est identique pour lui, tandis que pour le précédent, l’épreuve est difficile pour lui, mais il l’endure. 

Le quatrième niveau : le remerciement, et c’est le niveau le plus haut !

C’est le fait que la personne remercie Allah pour ce qui les épreuves qui le touchent, car il sait que cette épreuve est une cause d’expiation de ses péchés, et peut être même d’augmentation de ses bonnes actions.
 
Le Prophète, paix et bénédictions d’Allah sur lui, a dit : 

rappel

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine

Opt In Image

Comments are closed.